Le point sur… l’installation du Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée

L’installation de détecteurs de fumée va bientôt devenir obligatoire. Et cette installation doit être particulièrement bien réussie si on veut être protégé au mieux. Emplacement, nombre d’appareils, procédure d’installation… Tout compte !

Combien de détecteurs de fumée installer pour être bien protégé ?

Pour un appartement de moins de 80 mètres carrés, un seul détecteur de fumée suffit. Mais tout dépend du type de protection que vous désirez. Pour une sécurité maximale, vous pouvez installer des détecteurs de fumée dans toutes les chambres et dans tous les lieux de passage (comme les couloirs). Pour une maison à plusieurs niveaux, il faut compter avec un appareil par étage. De même, si vous souhaitez une protection maximale, il faudra penser à en équiper les escaliers, mais aussi le sous-sol, lieu dans lequel se déclarent souvent les incendies.

Dans quelle pièce installer son détecteur de fumée ?

Le meilleur des emplacements pour un détecteur de fumée reste à proximité des chambres, pour que le signal d’alerte puisse être rapidement entendu de tous les occupants, en cas de feu la nuit. On peut également l’installer dans le salon. Les lieux à proscrire sont la cuisine et la salle de bains, pièces où les fumées et vapeurs sont fréquentes. Elles risqueraient de fausser l’alerte. De même, il faut éviter les pièces trop ou pas assez ventilées, qui, dans les deux cas, empêcheraient l’appareil de bien faire son travail. Enfin, on peut prévoir une protection particulière pour les pièces occupées par des personnes fumeuses.

Comment installer son détecteur de fumée ?

En règle générale, les détecteurs de fumée sont livrés avec une notice d’installation et un kit de pose, selon le mode de fixation prévu. En effet, le DAAF peut être fixé au moyen d’un support et de deux vis. Mais il existe également des modèles à support adhésif, avec une période de séchage garantissant la solidité de l’opération. Certains fabricants ont aussi pensé à un système aimanté, permettant de tenir le détecteur de fumée en hauteur. Dans tous les cas, l’appareil doit être fixé au plafond (ou à proximité), car les fumées tendent à s’élever dans les airs. N’oubliez pas de le tester, une fois installé, afin de vérifier que l’installation est réussie.