Category Archives: Réglementations et normes

Retrait de détecteurs par ionisation : pourquoi et comment ?

Les détecteurs ioniques de fumée sont des appareils conçus dans les années 40 pour prévenir le risque incendie. Depuis cette date, ils ont toujours été considérés comme les plus efficaces sur le marché : ils ont donc été largement installés en France. Un seul problème : ils sont faits à partir de composants radioactifs et sont désormais interdits depuis 2002. Les récentes innovations technologiques ont permis de mettre au point le détecteur avertisseur autonome de fumée, de type optique, qui ne présente aucun danger pour la santé. La désinstallation et le remplacement des détecteurs par ionisation est à la charge des propriétaires de bâtiments. On compte 7 millions de détecteurs de fumée de ce type, dans environ 300 000 établissements dont des écoles, des hôpitaux, des hôtels, etc. Protégeant des structures de grande envergure, ils font en général partie d’une installation plus large, avec connexion à une alarme puissante, à des portes coupe-feus et autres systèmes optimisant l’évacuation des lieux et la venue des secours en urgence. En d’autres termes, se débarrasser de ces détecteurs suppose de revoir l’ensemble de la protection, ce qui peut être très coûteux. C’est pourquoi la loi prévoit un retrait total avant 2017 : les établissements concernés peuvent ainsi organiser et échelonner leurs travaux, surtout du point de vue financier.

DAAF : qu’est-ce que ça va changer à mon assurance ?

L’obligation d’installation des détecteurs de fumée va modifier les clauses de certaines assurances. Contactez la vôtre pour savoir en quoi précisément.

Qu’est-ce qui va changer avec mon assurance ?

Lorsque vous aurez installé votre détecteur de fumée, vous devrez le notifier à votre assurance. En effet, c’est une protection de plus dans votre domicile, qui pourra justifier une minoration de la prime d’assurance.

Que se passe-t-il en cas de feu ?

Si vous aviez correctement installé un détecteur de fumée, conformément à la loi, votre assurance vous couvrira dans le cadre de ce qui a été défini dans votre contrat, lors de sa signature. Dans le cas contraire, les assurances sont autorisées à pratiquer une franchise pouvant aller jusqu’à 5000€.

DAAF pour les logements vides et saisonniers ?

A partir du 8 mars 2015, les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée seront obligatoires dans tous les domiciles. Mais il existe des domiciles que l’on n’occupe pas toute l’année, comme les logements saisonniers ou ceux qui sont vacants. Que faut-il faire pour eux ?

Dois-je équipe mon logement vide ?

Tous les logements doivent être équipés de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée, ce qui suppose que les logements vacants doivent l’être également. Des incendies peuvent aussi se déclarer en l’absence d’occupants.

Dois-je équiper mon logement de vacances ?

La loi y oblige également. Même si vous l’occupez peu, le risque incendie est toujours présent, pour les propriétaires comme pour les locataires. A noter que les détecteurs de fumée existent aussi pour les caravanes.

Doit-on installer un détecteur de fumée dans les parties communes ?

Les DAAF vont devenir obligatoires dans les parties privatives, à partir du 8 mars 2015. Mais ce n’est pas le cas des parties communes : il y est interdit d’installer ce genre d’appareil.

Pourquoi ne pas installer de DAAF dans les parties communes ?

En règle générale, lorsqu’un feu se déclare dans un immeuble, les habitants paniquent et tâchent de sortir. Or, ils se mettent grandement en danger : ils favorisent la circulation des fumées et la propagation du feu en ouvrant leurs portes, le mouvement d’affolement entrave le travail des pompiers… De plus, il  n’est pas garanti que les occupants réussissent à sortir : la panique peut les bloquer et les exposer encore plus au risque.

Que faut-il installer dans les parties communes ?

Quand un incendie se déclare dans l’immeuble, il vaut mieux se calfeutrer chez soi et attendre les secours. En attendant, les parties communes doivent être équipées d’extincteurs et de portes coupe-feu pour éviter la propagation des feux. De même, elles doivent afficher un plan du bâtiment et des consignes d’évacuation.

Les détecteurs de fumée sont-ils obligatoires ?

Les DAAF, on en parle souvent, et beaucoup de pays en Europe et ailleurs sont très en avance sur la question. La France a également réagi face au nombre grandissant d’incendies sur le territoire. En 2015, avoir un détecteur de fumée chez soi sera obligatoire.

Pourquoi est-ce que ça va devenir obligatoire ?

C’est à la suite de plusieurs feux meurtriers que la France a décidé de légiférer en matière de sécurité incendie. Il y a près de 263 000 incendies domestiques dans le pays, soit un toutes les deux minutes. Ils causent des centaines de morts par inhalation de fumées. Un français sur trois a vécu un incendie dans sa vie.

Quand est-ce que ce sera obligatoire ?

Tous les domiciles devront être équipés de détecteurs de fumée à partir du 8 mars 2015. La loi a été votée en 2010 mais a voulu laisser du temps aux ménages pour s’organiser. C’est à l’occupant d’installer le détecteur de fumée, qu’il soit locataire ou propriétaire.